• Accueil
  • > Archives pour juillet 2015

Archives pour juillet 2015

Texte de Paulo Coelho°°°°°

Texte de Paulo Coelho°°°°° dans MES COUPS DE COEUR 575347297ae21a

 

 

Il y a toujours dans le monde une personne qui en attend une autre,
que ce soit en plein désert ou au cœur des grandes villes.

 

Et quand ces deux personnes se rencontrent,
et que leurs regards se croisent,
tout le passé et tout le futur sont désormais
sans la moindre importance.

Seul existe ce moment présent et cette incroyable certitude que toute chose sous la voûte du ciel
a été écrite par la même Main.

 

La Main qui fait naître l’Amour,
et qui a créé une âme sœur pour chaque être qui travaille, se repose, et cherche des trésors sous la lumière du soleil.

 

Parce que, s’il n’en était pas ainsi,
les rêves de l’espèce humaine n’auraient aucun sens.

 

 

Paulo Coelho

Margarita Kareva : photographe russe°°°°°

Margarita Kareva est une artiste russe spécialisée dans la photographie fantastique. Ses photos oniriques capturent la beauté à l’état pure d’une façon exceptionnelle. Les éléments surréalistes rendent les photos vraiment atypiques, alliant retouches Photoshop avec de vrais accessoires.

il y a une sensation de conte de fées définitive dans chaque portrait. Certains sont basés sur des histoires spécifiques, bien connus, mais tous sont inspirés par son amour des livres de fantasy.

Elle nous enchante avec ses capacités techniques et créatives.

 

 

 Margarita Kareva : photographe russe°°°°° dans MES IMAGES EMOTION 223273MargaritaForgottenRealm

970264MargaritaGeishaGarden dans MES IMAGES EMOTION

348654MargaritaKarevaphotography1

632710MargaritaKarevaphotography2

291412MargaritaKarevaphotography3

559018MargaritaKarevaphotography6

642119MargaritaKarevaphotography8

962984MargaritaKarevaphotography14

477590MargaritaKarevaphotography18

206420MargaritaRainDance

734319MargaritaWhiteWitch

697956MargaritaWinterRoses

Image de prévisualisation YouTube

 

L’histoire de Caleb°°°°°

Caleb est un petit garçon qui a récemment eu un très grave accident de voiture. Une véritable tragédie pour son âge, qui lui a causé de gros dommages au niveau cérébral et moteur. Il a eu un trauma crânien, a souffert de paralysie et a dû passer une bonne partie de sa jeune vie entre les murs blancs et froids d’un hôpital.

Avec le temps, il a pu commencer à se déplacer en chaise roulante, avec l’aide de son papa et de sa maman. C’est alors qu’il a fait la rencontre d’un grand ami : Colonel, un golden retriever qui l’a énormément aidé à récupérer. Le seul fait de rester à côté de lui, de jouer et de le rendre heureux, l’a littéralement transformé.

Il s’est mis à devenir plus actif, à bouger.

 

Image de prévisualisation YouTube

 

(Sources : Démotiveur) 

Le père, son fils et le moineau°°°°°

Image de prévisualisation YouTube

 

Déjà vu, mais tellement beau!

 

 

Les parents sont des montagnes que l’on passe sa vie à essayer d’escalader, en ignorant qu’un jour c’est nous qui tiendrons leur rôle.
( Marc Lévy )

Lettre… (Dernières paroles d’un père à sa fille)°°°°°S.Opong

Lettre...  (Dernières paroles d'un père à sa fille)°°°°°S.Opong dans MES COUPS DE COEUR 870347yeux

 

 

 

Bonsoir Vanessa,
Tu es certainement encore très
jeune pour comprendre la teneur
de la missive que je t’adresse,
mais l’âge me gagne et on ne sait
pas de quoi est fait demain. Il
me suffit de vous regarder, toi
et tes frères, combien vous avez
grandi pour me rendre compte
que le temps passe vite. Tu es
une jeune femme maintenant, tu
as l’âge de comprendre certaines
choses, c’est pourquoi, comme à
ton frère il y a quelques jours,
je t’adresse aussi une lettre
pleine de soupirs.
Ma petite fille, le monde va trop
vite désormais, et j’ai peur pour
votre génération. Surtout pour
vous les filles, surtout pour
vous. Regarde autour de toi et tu
comprendras le sens de de mes
complaintes. Mais je t’en supplie
ma fille, ne te laisse pas
emporter. Peu importe ce que tu
fais, rappelle-toi que demain tu
seras une mère de famille.
Demande-toi, si ce que tu fais,
tu accepterais que ta fille fasse
la même chose demain. Chez-
nous on dit : « Les enfants
porteront les cicatrices des
plaies de leurs parents ».
Vanessa, je regarde les filles de
ta génération et j’ai peur pour
vous. Je dirais même que j’ai
pitié d’elles. Ma fille, n’oublie
jamais que ton corps est un
trésor, et sa valeur dépend de
l’usage que tu en fais. Mon aïeul
me répétait souvent que la
valeur d’un secret dépend du
nombre de personne qui est au
courant; c’est pareil pour une
femme. Tu seras une mère de
famille dans quelques années, tu
tiendras un foyer et vivra sous le
toit d’un homme. Quel que soit
ce que tu auras fait dans ta
jeunesse ça te poursuivra, toi et
ta famille.
Ne te dis pas que tu es grande et
que tu n’as pas besoin de mes
conseils. Comme disait mon
père : «Une pirogue n’est jamais
trop grande pour chavirer ». Tu
sais ma fille, la vie est comme
une autoroute, les seuls
panneaux de signalisation sont
les expériences des autres.
Valorise tes origines, ne fais pas
comme ces aliénées qui
changent la couleur de leur peau
en pensant que ça changera leur
histoire : Elles resteront toujours
des noires, et des africaines. Les
anciens disent : « le serpent
change de peau, mais il reste un
serpent ». Garde ta pudeur en
toute circonstance, ton corps est
ton trésor. Le regard qu’un
homme posera sur toi, dépendra
de la manière dont tu te
présenteras à lui. L’habit ne fait
pas le moine, mais on reconnait
le moine à son habit. Les
hommes ont l’imagination
féconde, si tu te pavanes
presque nu, leur imagination
complétera le reste du dessin.
Ne deviens jamais une victime de
la mode, car toutes ces
habitudes importées de chez les
blancs n’ont pas forcément leur
place chez-nous. Où que tu sois,
tu portes avec toi le nom de ta
famille, et même leur honneur.
Il y a une sagesse de chez-nous
qui dit : « quand le fruit est
mauvais, c’est l’arbre qu’on abat
». Donc quel que soit ce que tu
feras, ce ne sera pas qu’en ton
nom, mais en celui de toute ta
famille.
Fais des études, tu seras
indépendante. Les hommes
respectent les femmes qui
s’affirment et se prennent en
charge. Et non ces opportunistes
qui vivent à leurs dépens et leur
mangent à la main. Les hommes
ont peur des femmes
indépendantes et qui savent ce
qu’elles veulent. Sans rechigner
ta féminité, imposes-toi dans la
société et fais honneur à ta
mère. La plus grande réussite
d’un enfant, c’est rendre fiers
ses parents.
Bref, si j’ai préféré t’envoyer une
lettre, c’est parce que tu pourras
la conserver et la lire pendant
longtemps, afin d’en percer le
sens profond. Qui sait, je ne
serais peut-être plus là pour te
répéter ces mots dans quelques
années.
Prends soin de toi ma fille, et
rapporte nous de bonnes notes
de l’école.
Ton vieux père
S. Opong.

Citations°°°°°

Citations°°°°° dans MES CITATIONS ET PROVERBES PREFERES 93585325demandesenmariageoriginales670

 

 

Il y a toujours dans le monde une personne qui en attend
une autre, que ce soit en plein désert ou au coeur des grandes villes.
Et quand ces deux personnes se rencontrent, et que leurs regards
se croisent, tout le passé et tout le futur
sont désormais sans la moindre importance. »

Paulo Coelho

 

 

33179920vgcs0 dans MES CITATIONS ET PROVERBES PREFERES

 

 

Pour moi ne comptent que ceux qui sont fous de quelque chose,
fous de vivre, fous de parler, fous d’être sauvés, ceux qui veulent
tout en même temps, ceux qui ne bâillent jamais, qui ne disent pas
des banalités, mais brûlent, brûlent comme un feu d’artifice. »

Jack Kerouac

 

 

283184139302fdc8348a

 

 

Au fond, c’est ça la solitude : s’envelopper dans le cocon de son âme,

se faire chrysalide et attendre la métamorphose, car elle arrive toujours. »

Strindberg

 

 

424351111147519536349946713582475990262277443348n

 

 

Le langage du cœur est universel ; il ne faut que de la sensibilité pour l’entendre et le parler.

Charles Pinot Duclos

 

 

886842fb827199

 

Les maux parlent plus fort que les mots, ils se crient face au silence des mots.

Jacques Salomé

 

 

821836120104053834227592

 

 

C’est dans le regard, non dans la voix, que se trahit la crainte.

Georges Bernanos .

 

 

6820876ed46c49c7d23327793f8de73c3df552

795720141acc62e02af48db1d4f5483065ee17

9885605d793f269955579acc3394b0680b886a

388257136968636373437021447011978537792400992n

 

 

450763tumblrnk8iarwzAP1uox4pao1500

 

L’amour est une vapeur qui va du cœur à la tête, et rend frénétiques ceux qu’il possède.

Karl Joseph von Firmian

 

 

73958790a32258282dd6127224c9aa8c408e8b

 

Savons-nous ce que serait une humanité qui ne connaîtrait pas la fleur?

Maurice Maeterlinck

Je l’attendais ….Claude Duplessis°°°°°

Je l'attendais ....Claude Duplessis°°°°° dans TEXTES A MEDITER 9464348f5d02e0

 

 

On m’avait pourtant prévenu qu’elle viendrait.
Puis, un bon matin, il y a bien quelques années  j’ai senti son souffle.
Elle était là dans mon dos,
m’enlaçait tout doucement de ses grands bras
tout en m’enveloppant dans son manteau moelleux.
Seul devant mon miroir,
j’ai levé les yeux et je l’ai enfin aperçue.
Ses petits yeux bleus, myopes,
probablement charmeurs autrefois,
étaient partiellement cachés par d’étranges lunettes grises.
Autour d’eux cherchait à se camoufler tant bien que mal
l’arnaque de sa vie, ses rides.
Une cicatrice à la lèvre supérieure lui rappelait sans nul doute
l’exubérance de sa jeunesse.
Ses cheveux blanchis par un quelconque processus biologique,
qu’elle seule devait connaître,
dégarnissaient de plus en plus sa tête.
Sur son front et dans son cou,
les plis se multipliaient, signes évidents d’une grande sagesse.
Enfin, la peau striée de ses mains meurtries, devenues tremblantes,
ne parvenaient plus à dissimuler le labeur de sa vie.
Malgré tout elle me fascinait.
Son sourire moqueur et la naïveté de son regard enfantin l’embellissaient.
Le temps ne semblait plus pressé.
Sa joie de vivre se lisait sur ses traits
comme si elle goûtait à chaque instant qui passait.
Elle paraissait tellement heureuse…
J’ai penché doucement la tête, baissé les yeux.
La vieillesse timidement s’excusa de son intrusion dans mon existence et,
par peur de me perdre, me pressa tout contre elle.

 

Claude Duplessis.

Source : la revue de l’A.R.E.Q.

Recueillie alors qu’elle n’avait que trois semaines, elle partage aujourd’hui sa vie avec des Huskies

Abandonnée, livrée à elle-même,  Rosie n’avait que trois semaines lorsqu’elle a été recueillie par ses propriétaires. Fragile et malade, on ne savait pas trop à l’époque si la petite pourrait passer la nuit. C’est alors que Lilo, le husky de la famille, entre en scène.

Rosie se blottit alors contre la chienne et y retrouve du réconfort. Le lien s’instaure. Rosie avait besoin d’une maman. Quant à Lilo, elle n’avait jamais eu la chance de pouvoir donner la vie. L’instinct fera le reste. Une semaine plus tard, Rosie prendra ses marques et fera connaissance avec les autres chiens du foyer.

 

Recueillie alors qu'elle n'avait que trois semaines, elle partage aujourd'hui sa vie avec des Huskies dans LES EMOTIONS 163262rosie

242061rosie1 dans LES EMOTIONS

402280rosie2

260587rosie3

 

690637rosie4

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Sources :  Buzzly 


Messagerie

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Archives

Bonjour

juillet 2015
L Ma Me J V S D
« juin   sept »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Le petit prince

Le petit prince

Quand tu regarderas le ciel, la nuit, puisque j’habiterai dans l’une d’elles, puisque je rirai dans l’une d’elles, alors ce sera pour toi comme si riaient toutes les étoiles. Tu auras, toi, des étoiles qui savent rire...

Visiteurs

Il y a 12 visiteurs en ligne

Auteur

chamade1000

Et si on chantait ?

Protégeons les enfants

enfants

Nous pouvons nous mentir, mais jamais nous ne réussirons à mentir à un enfant.

André Pronovost

La beauté de la création

Ne nous lassons jamais de contempler la beauté de la nature..


BEST VIDEOS !! |
Tout et rien |
ToutsurTOUT |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blog de Pad
| La bande de axou
| estelle47