Archives pour la catégorie LES EMOTIONS



La colère / émotions….

La colère / émotions.... dans LES EMOTIONS 12080110

“S’il te faut l’ennui pour te sembler profond-Et le bruit des villes pour saouler tes remords-Et puis des faiblesses pour te paraître bon-Et puis des colères pour te paraître fort–Alors tu n’as rien compris.”

Jacques Brel

“Je ne réplique point à des gens en colère.”

Pierre Corneille
La Galerie du Palais

“Quand deux hommes se parlent et que l’un se met en colère, celui qui ne répond pas est le plus sage.”

Euripide
Fragments

“La précipitation ne comporte pas la justice et de calmes discussions le plus souvent amènent avec elles la sagesse. Contiens la fureur de ton regard et les halètements de ta colère …”

Euripide
Les Phéniciennes

Si vous êtes patient un jour, vous échapperez à cent jours de chagrin.
Proverbe chinois

Nous savons tous ce qu’est la colère et nous l’avons tous déjà ressentie, que ce soit sous forme de léger agacement ou de rage fulminante. Bien qu’elle soit perçue comme une émotion négative et laide et que, dans notre culture, on nous ait souvent appris à la réprimer, la colère est une émotion humaine tout à fait naturelle, habituellement saine. Elle peut nous être bien utile car elle nous motive et nous donne de l’énergie pour surmonter les obstacles, résoudre des problèmes et atteindre des buts. Cependant, lorsque la colère devient hors de contrôle et destructive, elle peut entraîner des problèmes à l’école, au travail, dans nos relations interpersonnelles et nuire à notre qualité de vie. La maîtrise de nos émotions négatives est la clé du bien-être affectif. On ne peut pas éviter les sentiments pénibles car ils font partie de la vie, mais pour se sentir bien, il importe de contenir ces orages qui occupent toute la place dans notre esprit. Mais attention : facile à dire mais difficile à faire ! De toutes les émotions, la colère est la plus rebelle et la plus difficile à maîtriser

Source : http://www.cocp.ulaval.ca/sqc/pid/1482

 

L’AMOUR (vu par des enfants)

 » Que veut dire l’amour? « 

Des professionnels ont posé la question suivante à des enfants de 4 à 8 ans:

 » Que veut dire l’amour?  » Les réponses ont été plus étendues et plus profondes que ce que les experts anticipaient.

 » L’amour est la première chose que l’on ressent avant que le méchant arrive  »

Charles, 5 ans.

 » Quand ma grand-mère a eu de l’arthrite et qu’elle ne pouvait plus mettre de vernis sur ses ongles d’orteils, mon grand-père le faisait pour elle, même après, quand il avait aussi de l’arthrite dans les mains. Ça c’est l’amour « .

Rebecca, 8 ans.

 » Quand quelqu’un nous aime, la manière de dire notre nom est différente. On sait que notre nom est en sécurité dans leur bouche  »

Alain, 4 ans.

 » L’amour c’est quand la fille se met du parfum et le garçon se met de la lotion à barbe et qu’ils sortent ensemble pour se sentir  »

Martin, 5 ans.

 » L’amour c’est quand vous sortez manger et que vous donnez à quelqu’un beaucoup de vos frites sans demander que l’autre vous donne les siennes  »

Jean, 6 ans.

 » L’amour c’est quand quelqu’un vous fait du mal et que vous êtes très fâché mais vous ne criez pas pour ne pas le faire pleurer  »

Suzanne, 5 ans.

 » L’amour c’est ce qui nous fait sourire même quand on est fatigué « 

Tim, 4 ans.

 » L’amour c’est quand maman fait du café pour papa et qu’elle y goûte avant de le donner à papa, pour s’assurer que ça goûte bon  »

Dan, 7 ans.

 » Si vous voulez essayer d’aimer, il faut commencer par un ami que vous détestez  »

Mika, 6 ans.

 » L’amour c’est quand une vielle femme et un viel homme sont encore amis, même quand ils se connaissent bien  »

Tom, 6 ans.

 » Durant mon récital de piano, j’étais sur l’estrade et j’avais peur. J’ai regardé tout le monde qui me regardait et j’ai vu mon papa qui me sourait et me faisait signe de la main. Il était le seul à faire cela et je n’avais plus peur « .

Claire, 8 ans.

 » L’amour c’est quand maman donne à papa le meilleur morceau de poulet  »

Hélène, 5 ans.

 » L’amour c’est quand mon chien me lèche le visage, même quand je l’ai laissé seul toute la journée  »

Marie-Anne, 4 ans

 » On ne doit pas dire  » je t’aime  » si cela n’est pas vrai. Mais si cela est vrai, on doit le dire beaucoup. Les gens oublient.

Jessica, 8 ans.

LE BONHEUR

 

Pour moi le BONHEUR c’est de vivre calmement, paisiblement en affrontant la vie avec sérénité. C’est voir mon fils heureux et calmer ses chagrins, C’est prendre soin des autres et m’inquiéter de leurs peines. C’est voir un enfant sourire. C’est chanter, rire et ne jamais m’aigrir même si la vie apporte bien souvent son lot de tracas. Le BONHEUR ce sont les petites joies de tous les jours. Des choses toutes simples : entendre chanter un oiseau, écouter le bruit que fait l’eau d’un petit ruisseau, c’est VOIR et ECOUTER. Ne jamais être indifférente. Le BONHEUR ne s’apprend pas, il se modèle au creux de notre coeur. Il faut le façonner chaque jour avec l’AMOUR. Sans AMOUR, le BONHEUR n’existerait pas. Chaque être humain est une merveille. Quel que soit sont physique, ses aptitudes, il est une VIE qu’il faut chérir et grâce à l’AMOUR on peut lui apporter du BONHEUR. Voilà c’est cela pour moi de BONHEUR

LE BLUES de l’AUTOMNE (émotions)

  DEPRESSIONS SAISONNIERES : j’appelle cela Le blues (c’est plus joli)

Déjà dans la Grèce antique, les médecins préconisaient l’exposition à la lumière pour soigner les léthargies.

Notre organisme exige de la lumière pour se mettre en synchronisme avec les horaires des journées et des saisons. Le manque de lumière naturelle (intensité et spectre) modifie plusieurs fonctions biologiques de l’organisme. Pour certaines personnes, ces modifications sont si fortes qu’elles dépassent la simple variation d’humeur et qu’elles sont ressenties comme  douloureuses et parfois insoutenables. Le corps médical a alors parlé, il y a environ 20 ans, de syndrome de dépression saisonnière.

La dépression saisonnière, appelée aussi SAD (Seasonnal Affective Disorder) ou TAS (Troubles Affectifs Saisonniers) commence habituellement vers le mois d’octobre et disparait à l’arrivée des beaux jours (vers le mois d’avril).

Chaque année, le patient se sent déprimé par l’ambiance grisâtre de l’automne et de l’hiver. « Il ne se sent pas bien », il est mélancolique, voire même dépressif, il a une envie de s’isoler et de fuir les contacts sociaux. Il devient parfois agressif, il sent un réel manque d’énergie, une irrésistible envie de dormir et une réduction de la libido.
 Il devient boulimique vis-à-vis des sucres, ce qui entraîne une prise de poids saisonnière difficile à assumer et à gérer.

Tous ces phénomènes,  difficiles à contrôler, pèsent sur le travail, la vie de couple et de famille.

Si ces manifestations ont lieu durant les périodes automne / hiver s’étalant sur trois années  successives, nous parlerons alors de « dépression saisonnière ».

Les enfants et les adolescents sont également vulnérables à cette affection.

EST-CE UNE MALADIE FREQUENTE ?

Environ 10% de la population belge est atteinte de cette maladie. Nous pouvons parler de 15% si nous englobons toutes les personnes qui ont un « blues d’hiver » (sans que nous puissions vraiment parler de dépression).

En Floride, nous pouvons compter 1 à 2% contre 30% en Laponie.

Ces statistiques permettent donc de faire un lien direct entre la luminosité environnante et cet état de mal-être (les personnes qui travaillent la nuit et qui vivent en Floride rejoignent nos statistiques : environ 10%).

Parmi les personnes atteintes de dépression saisonnière, nous trouvons 75% de femmes et 25% d’hommes.

CAUSES ET RAISONS : En automne, exposé moins longtemps à la lumière du jour, notre cerveau fonctionne en mode « nuit ». Il se produit alors des perturbations d’ordre chimique.

Le taux de mélatonine (hormone impliquée dans le sommeil) est trop élevé par rapport au taux normal d’une journée et exerce alors, sur notre organisme, un effet fatiguant et déprimant.

Le taux de sérotonine est trop bas : ce qui explique l’augmentation de l’appétence pour les sucres (comme l’expose le Professeur Touitou).

On admet aujourd’hui que l’hypothèse mélatoninergique n’explique pas tout. D’où la seconde théorie axée sur le rôle de la sérotonine qui exerce elle aussi une action sur le noyau supra – chiasmatique.

On sait qu’elle régit l’absorption alimentaire, qu’elle participe à la régulation de l’humeur et de la somnolence et que les inhibiteurs du recaptage de la sérotonine (dont certains antidépresseurs) sont efficaces dans le traitement du SAD. Ceci étant dit, pourquoi les théories mélatononergique et sérotoninergique ne seraient-elles pas complémentaires ?

Le débat est ouvert.

Cette  dépression « saisonnière » n’est donc pas attribuée à des troubles psychologiques mais biologiques.

Le Dr Norman ROSENTHAL (psychiatre et chercheur au National Institude of Mental Health) a été un des premiers qui a démontré en 1984 le lien qui pouvait y avoir entre le manque de lumière et la dépression. La découverte de ce type de dépression (SAD) est indissociable de l’invention de la luminothérapie elle-même. Le Docteur Rosenthal constata et démontra que l’exposition des patients (atteints de SAD) à une lumière blanche artificielle améliorait leur état.

Les travaux du Professeur Czeissler (Université de Harvard) soulignent que les aveugles, même s’ils ne voient plus rien, possèdent encore des cellules nerveuses rétiniennes actives comme photorécepteurs à la lumière. Ces personnes possèdent encore des rythmes circadiens normaux.

Dans ses travaux, le Dr. Léger prouve que les aveugles ont les mêmes troubles circadiens que  les voyants.

Dans un questionnaire adressé à 1500 non-voyants, les résultats ont démontré que 96% des personnes souffrent d’insomnies et 67% se plaignent d’endormissements involontaires. Des chercheurs ont multiplié les expériences et ont démontré l’efficacité de la luminothérapie dans ce type de dépression.

C’est probablement par le blocage de la mélatonine que la photothérapie agit dans la manifestation de ses effets cliniques.

La luminothérapie intervient par le blocage de la sécrétion de la mélatonine, mais c’est surtout « l’offset » (ou début du signal de l’inhibition de sécrétion) qui est déterminant bien plus que l’amplitude de la sécrétion ou son inhibition. Par conséquent, la luminothérapie est  plus efficace quand elle est prescrite le matin plutôt que le soir (à l’exception  du traitement de l’avance de phase du rythme veille – sommeil : voir chapitre insomnies).

La luminothérapie est restée très longtemps inconnue dans le monde médical. Un éditorialiste de « Archives of General Psychiatry » déclara : « Pour le SAD, la lumière est aussi efficace que les antidépresseurs… peut-être même plus ». EN 2005, LA LUMINOTHERAPIE A ETE CONSACREE PAR LES ASSOCIATIONS PSYCHIATRIQUES AMERICAINES COMME LE TRAITEMENT NUMERO 1 DE LA DEPRESSION SAISONNIERE.

Posologie recommandée : ½ heure de luminothérapie au moyen de la luminette, le matin (de préférence, dans les 2 heures après le lever).

Bon, je vais manger un peu de chocolat puisque c’est bon pour le moral (les sucreries)

Plus de chagrin dans le paradis blanc

Image de prévisualisation YouTube

 

Plus de chagrin dans le Paradis blanc

Ce sera comme dans les rêves d’enfants

Le jour où j’aurai tout donné

Je m’en irai dormir dans le Paradis blanc

LE CHAGRIN (EXTRAIT)

http://www.dailymotion.com/video/1Jl4nn0m1TjQ2iuUY

UN CHAGRIN D’AMOUR

http://www.dailymotion.com/video/5Fhc2yuMHzhgefEp6

PENSEES sur le CHAGRIN

.

Les femmes aiment à consoler, et porter ses chagrins de coeur en écharpe est la meilleure façon de réussir auprès d’elles.

 

Alphonse Daudet (Port-Tarascon)

 

.

Quand on pense au chagrin de ceux qu’on laisserait, on se trouve tout de même un peu moins inutile sur la terre.

 

Jules Renard (Journal)

 

.

Quand on porte un chagrin, il faut le porter loin pour le laisser un peu s’égrener sur la route.

 

Maurice Magre (Les belles de nuit)

 

.

Le chagrin aiguise les sens ; il semble que tout se grave mieux dans les regards, après que les pleurs ont lavé les traces fanées des souvenirs.

 

Romain Rolland (Jean-Christophe)

 

.

Chaque jour a son grand chagrin ou son petit souci.

 

Victor Hugo (Les Misérables)

 

.

C’est peut-être cela qu’on cherche à travers la vie, rien que cela, le plus grand chagrin possible pour devenir soi-même avant de mourir.

 

Louis-Ferdinand Céline (Voyage au bout de la nuit)

 

.

Le chagrin amoureux est l’une des plus éprouvantes blessures que nous ayons à combattre car il doit être vaincu seul, et surtout dans le plus grand des silences.

 

Yves Simon (Les Novices)

 

.

Le XXème siècle est la peau de chagrin de l’homme occidental qui aura vu rétrécir son empire terrestre et familial au rythme de ses désirs d’universalité.

 

Françoise Parturier (La prudence de la chair)

 

.

Les petites peines sont bruyantes et les grands chagrins muets.

 

Proverbe danois

LE CHAGRIN (émotion)

 Peine, souffrance morale, vive tristesse. Avoir du chagrin, beaucoup de chagrin, un profond chagrin. Vivre dans le chagrin. Noyer son chagrin dans le vin. Mourir de chagrin.. Peine ou déplaisir provenant d‘une cause précise. Avoir un chagrin, des chagrins. Chagrin damour. Des chagrins domestiques. Un chagrin denfant. Un grand, un gros chagrin. Les chagrins ont abrégé sa vie.  2. Humeur ordinairement maussade. Il promène partout son chagrin

LA DOUCEUR de la BEAUTE

http://www.dailymotion.com/video/6uX2sdaF0GiqCgfKr

1...34567

Messagerie

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Archives

Bonjour

mai 2017
L Ma Me J V S D
« mar    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Le petit prince

Le petit prince

Quand tu regarderas le ciel, la nuit, puisque j’habiterai dans l’une d’elles, puisque je rirai dans l’une d’elles, alors ce sera pour toi comme si riaient toutes les étoiles. Tu auras, toi, des étoiles qui savent rire...

Visiteurs

Il y a 6 visiteurs en ligne

Auteur

chamade1000

Et si on chantait ?

Protégeons les enfants

enfants

Nous pouvons nous mentir, mais jamais nous ne réussirons à mentir à un enfant.

André Pronovost

La beauté de la création

Ne nous lassons jamais de contempler la beauté de la nature..


BEST VIDEOS !! |
Tout et rien |
ToutsurTOUT |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blog de Pad
| La bande de axou
| estelle47