Archives pour la catégorie MES FILMS EMOTION



Karaté Kid°°°°°°

Le jeune Dre Parker vit avec sa mère. Pour des raisons professionnelles, cette dernière doit partir pour Pékin en Chine.

Dre part avec elle mais fait face à des changements terribles.

Dès ses premiers jours d’école, il se retrouve impliqué dans une bagarre avec Cheng, un élève très doué en Kung Fu, qui l’intimide.

 Mr. Han, un adepte de Kung fu retraité, employé comme homme à tout faire du Beverly Hills Palace (lieu de résidence de Dre et sa mère à Pékin),

va être témoin de la scène et va aider le jeune garçon à regagner le respect de ses camarades…

Karaté Kid°°°°°° dans MES FILMS EMOTION karate10

http://www.dailymotion.com/video/xcvkct

Je suis allée voir ce film hier et vraiment je ne le regrette pas.

 La fin du film est une véritable leçon pour les humains

jaden-10 dans MES FILMS EMOTION

Va-il suivre les traces de son père?

Image de prévisualisation YouTube

Le pianiste°°°°°

  Nous nous sommes préparés au départ. Pourquoi attendre encore ? Mieux valait trouver une place rapidement. A quelques pas du train, les gardes avaient établi un large corridor qui laissait la foule s’écouler vers le convoi.
Le temps que nous nous rapprochions un peu, les premiers wagons étaient déjà pleins, mais les SS continuaient à pousser les gens à l’intérieur avec la crosse de leur fusil, insensibles aux cris de douleur qui montaient du fond. Même hors du train, l’odeur de chlore gênait la respiration, alors dans cette cohue… Qu’avait-il pu se passer là-dedans pour avoir nécessité une quantité de désinfectant aussi massive ?
Nous étions environ à mi-chemin de la voie lorsque j’ai entendu soudain crier : « Hé ! Szpilman, par ici, parici ! » Quelqu’un m’a attrapé par le collet et m’a tiré sans ménagement de l’autre côté du cordon de policiers.
Qui avait osé ?Je ne voulais pas être séparé de ma famille. Je voulais rester avec eux !
Le dos des gardes serrés les uns contre les autres me bouchait la vue. Je me suis élancé en avant mais ils n’ont pas bougé de leur place. Par-dessus leurs épaules, j’ai entrevu Mère et Regina, que Henryk et Halina étaient en train d’aider à se hisser péniblement dans un wagon. Père restait un peu en arrière, me cherchant des yeux.
« Papa ! »
II m’a aperçu, a fait deux ou trois pas dans ma direction et s’est arrêté. Très pâle, il hésitait. Puis ses lèvres tremblantes ont formé un sourire navré, il a levé une main et m’a fait un signe d’adieu, comme si j’étais revenu dans le fleuve de la vie et qu’il prenait congé de moi de l’autre côté de la tombe. Il a tourné les talons.
Je me suis encore jeté de toutes mes forces contre les policiers.
« Papa ! Henryk ! Halina ! »
C’étaient les cris d’un possédé. Je ne pouvais supporter l’idée d’être éloigné d’eux à un moment aussi terrible, la perspective d’être séparé d’eux à jamais.
L’un des gardes s’est retourné et m’a lancé un regard furibond : « Mais qu’est-ce que tu fiches, toi ? Va-t’en, sauve ta peau ! »
Me sauver ? de quoi ? En un éclair, j’ai compris ce qui attendait la foule entassée dans les wagons et mes cheveux se sont dressés sur ma tête.
J’ai regardé derrière moi. L’esplanade presque vide maintenant, les voies ferrés et là-bas les rues, la ville… Aiguillonné par une peur animale, j’ai couru d’instinct dans ce sens.J’ai pu passer une des portes sans encombre car je m’étais glissé dans une colonne d’ouvriers du Conseil juif qui sortaient juste à ce moment.
Quand j’ai retrouvé une certaine lucidité, j’étais dans une artère inconnue, au pied d’un immeuble. Un SS a surgi sur le perron, accompagné d’un policier juif. Il avait une expression impassible, d’un calme arrogant, alors que l’autre rampait devant lui, empestait le désir de plaire. Il a tendu un doigt vers le train arrêté sur 1′ Umschiagplatz et, d’un ton sarcastique, empressé d’établir une relation de camaraderie : « Tiens, regarde, ils partent griller ! »
J’ai suivi son regard. Les wagons avaient été fermés. Le convoi s’ébranlait lentement, pesamment.
J’ai pivoté sur moi-même et je suis parti en chancelant devant moi, dans la rue déserte, secoué de sanglots, poursuivi par les cris étouffés de tous ces êtres enfermés dans le train. On aurait cru le pépiement oppressé d’oiseaux en cage qui sentent un danger mortel fondre sur eux.[Par la suite, quittant le ghetto, caché d’abord par des amis, puis seul dans les ruines de Varsovie, le musicien parviendra à survivre. Il sera, à la toute fin, sauvé par un officier allemand mélomane.]

Wladyslaw Szpilman,
Le pianiste, L’extraordinaire destin d’un musicien juif dans le ghetto de Varsovie, 1939-1945, Robert Laffont, 2001

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Tendres passions°°°°

Image de prévisualisation YouTube

Tendres passions°°°° dans MES FILMS EMOTION tendre10

 

passio10 dans MES FILMS EMOTION

Film de James L. Brooks sorti en 1984!! J’ai beaucoup aimé, beaucoup pleuré!!!!

 

 

Heureux qui comme Ulysse……..°°°°°°°°

http://www.dailymotion.com/video/x7935k

Heureux qui comme Ulysse
A fait un beau voyage
Heureux qui comme Ulysse
A vu cent paysages
Et puis a retrouvé
Après maintes traversées
Le pays des vertes années

Par un petit matin d’été
Quand le soleil vous chante au coeur
Qu’elle est belle la liberté,
La liberté

Quand on est mieux ici qu’ailleurs
Quand un ami fait le bonheur
Qu’elle est belle la liberté,
La liberté

Avec le soleil et le vent
Avec la pluie et le beau temps
On vivait bien contents
Mon cheval, ma Provence et moi
Mon cheval, ma Provence et moi

Heureux qui comme Ulysse........°°°°°°°° dans MES FILMS EMOTION cheval10

 

 L’extérieur du cheval exerce une influence bénéfique sur l’intérieur de l’homme
                               Sir Winston CHURCHILL (1874-1965)

 fernan10 dans MES FILMS EMOTION

Jeux interdits°°°°°°

http://www.dailymotion.com/video/x36yvh

Upload imagesUpload imagesUpload images

Deux films que j’aimerais voir°°°°°Ma vie pour la tienne et Trésor°°°

http://www.dailymotion.com/video/xaf9aa

http://www.dailymotion.com/video/xaqtji

J’aime les films dramatiques et les films « comiques »

Donc voir Ma vie pour la tienne en premier lieu et puis Trésor pour se remettre de ses « émotions »

Upload imagesUpload images

Forrest Gump°°°°°

 

http://www.dailymotion.com/video/x2ud1s

Une plume s’envole et atterrit aux pieds de Forrest Gump, un simple d’esprit, assis sur un banc en attendant le bus. Il va raconter la fabuleuse histoire qu’est sa vie aux passants qui viendront s’asseoir sur le banc. La vie de Forrest Gump sera à l’image de la plume, que l’on aperçoit au début et à la fin du film et qui se laisse porter par le vent tout comme Forrest Gump se laisse porter par ses aventures incroyables dans l’Amérique de la seconde moitié du XXe siècle.

Entre son enfance où il était physiquement handicapépar son dos et le moment même où il raconte son histoire, Forrest Gump sera champion de football américain, soldat au Viêt Nam, champion de ping-pong, marathonien exceptionnel, capitaine de crevettier, et même milliardaire. Il se marie ensuite avec la femme de ses rêves qu’il connaît depuis toujours : Jenny. Il aura un enfant avec elle mais cette dernière décédera peu de temps après leur mariage, ce qui laissera seul Forrest avec son fils nommé… Forrest !

   source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Forrest_Gump.

Upload images

C’est dans ce film qu’apparaît la réplique « Maman disait toujours : La vie, c’est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber. » C’est aussi dans ce film que Forrest dit : « Maman disait toujours : N’est stupide que la stupidité. » Forrest répète quelquefois dans le film : « Maman avait le chic d’expliquer les choses de manière que je les comprenne. » Et bien évidemment, le célèbre « Cours, Forrest, cours ! »

Upload images

http://www.dailymotion.com/video/x8hjr2

Upload images

http://www.dailymotion.com/video/x4upy6

Il cite cette phrase
Je ne sais pas si c’est maman qui avait raison ou si c’est le lieutenant Dan… Je sais pas si nous avons chacun un destin… ou si nous… si nous nous laissons porter par le hasard comme sur une brise… Mais je… Je crois que c’est peut-être un peu des deux… Peut-être un peu des deux arrive en même temps.

Un film que j’ai beaucoup aimé. La différence est bien souvent salutaire. Certains la voient sous un autre jour. Ce rôle me prouve que qui que nous soyions. En bonne santé ou atteint d’un handicap physique ou mental quand l’amour est dans le coeur tout ira bien, mais vraiment très bien.

Ne voyons pas toujours la différence chez les autres, mais leurs qualités.


Upload images

La différence est une beauté qu’il faut apprendre à voir. »
[ Ingrid Naour ]
-

Andy Williams – Where Do I Begin [ Love Story ]°°°°°°

Image de prévisualisation YouTube

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Tokyo Sonata°°°°°

http://www.dailymotion.com/video/x8j0cb

Tokyo Sonata dresse le portrait d’une famille japonaise ordinaire. Le père, licencié sans préavis, le cache à sa famille. Le fils ainé est de plus en plus absent. Le plus jeune prend des leçons de piano en secret. Et la mère, impuissante, ne peut que constater qu’une faille invisible est en train de détruire sa famille.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Deux frères°°°°°

Image de prévisualisation YouTube

 

Deux frères°°°°° dans MES FILMS EMOTION deux_f10

mxlkn610 dans MES FILMS EMOTION

12345...8

Messagerie

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Archives

Bonjour

mars 2021
L Ma Me J V S D
« avr    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Le petit prince

Le petit prince

Quand tu regarderas le ciel, la nuit, puisque j’habiterai dans l’une d’elles, puisque je rirai dans l’une d’elles, alors ce sera pour toi comme si riaient toutes les étoiles. Tu auras, toi, des étoiles qui savent rire...

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Auteur

chamade1000

Et si on chantait ?

Protégeons les enfants

enfants

Nous pouvons nous mentir, mais jamais nous ne réussirons à mentir à un enfant.

André Pronovost

La beauté de la création

Ne nous lassons jamais de contempler la beauté de la nature..


BEST VIDEOS !! |
Tout et rien |
ToutsurTOUT |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blog de Pad
| La bande de axou
| estelle47