Archives pour la catégorie POESIE



Regarder l’enfance…Andrée Chedid°°°°°

Regarder l'enfance...Andrée Chedid°°°°° dans POESIE 144209enfance

 

 

Jusqu’aux bords de ta vie,

Tu porteras ton enfance,
Ses fables et ses larmes
Ses grelots et ses peurs.

Tout au long de tes jours,
Te précède ton enfance
Entravant ta marche
Ou te frayant chemin.

Singulier et magique,
L’œil de ton enfance
Qui détient à sa source
L’univers des regards.

Andrée Chedid

Troublant violon°°°°°

Image de prévisualisation YouTube

Troublant violon°°°°° dans POESIE 121620758af8c0

 

 

Le violon berce les larmes de mon coeur,
Rassure les sentiments qui me font peur..
Tendre et magique  musique
Qui m’emmène vers un pays idyllique 
Où dorment les secrets du bonheur..

Que je réveillerai en douceur.

Si aimer est un péché,  je serais condamnée.
Mais que m’importe de vivre,  si ce n’est à ses cotés…
Grisée par le charme des notes qui,  ci et là déposent
Les armes de ma bataille, je prends en main notre destin..
Sans me méfier du lendemain..
Le ciel trop bleu éclaire la douceur de ses yeux..
Que je me perds dans ce regard enjôleur.
Si demain à l’aube,  s’éteignait mon humble voeu,
Je ne pourrais que pleurer..
Si le silence s’emparait de ma vie,
Je suivrais quand même ce chemin qui m’a accueillie…
Celui qui me conduit là où nulle tromperie
Ne brisera mon désir.
Et tourne encore le violon sur le manège de la passion…

(Francine)

Pour tes yeux…. Hamid Skif°°°°°

Pour tes yeux....	Hamid Skif°°°°° dans POESIE 7064600277c70d

 

 

Pour tes yeux et ceux des enfants du monde,
Pour ce sourire qui annonce le jour libéré,
je mendie l’espoir
le pain
et un jour
de joie…

Pour tes yeux et ceux des enfants du monde,
Pour ces petites mains qui caressent la
chambre,
je fabriquerai un jouet de pierre de lune
cousu de rayons de tendresse…

Pour tes yeux et ceux des enfants du monde,
Pour cette voix fluette qui trébuche dans
ta gorge,
je vais jouer du tambour
mais
n’oublie jamais mon enfant
que
pour tes yeux et ceux des enfants du monde
des hommes meurent chaque jour au soleil
faute de n’avoir pu vaincre à temps
les voleurs de rêves…..

Hamid Skif

 

 

138631f1c0fe01 dans POESIE

N’est-ce pas? en dépit des sots et des méchants…Paul Verlaine°°°°°

N'est-ce pas? en dépit des sots et des méchants...Paul Verlaine°°°°° dans POESIE 738116aa5372bd

 

 

« N’est-ce pas ? en dépit des sots et des méchants
Qui ne manqueront pas d’envier notre joie,
Nous serons fiers parfois et toujours indulgents.

N’est-ce pas ? nous irons gais et lents, dans la voie
Modeste que nous montre en souriant l’Espoir,
Peu soucieux qu’on nous ignore ou qu’on nous voie.

Isolés dans l’amour ainsi qu’en un bois noir,
Nos deux coeurs exhalant leur tendresse paisible,
Seront deux rossignols qui chantent dans le soir.

Quant au monde, qu’il soit envers nous irascible
Ou doux, que nous feront ses gestes ? Il peut bien,
S’il veut, nous caresser ou nous prendre pour cible.

Unis par le plus fort et le plus cher lien,
Et d’ailleurs possédant l’armure adamantine,
Nous sourirons à tous et n’aurons peur de rien.

Sans nous préoccuper de ce que nous destine
Le Sort,  nous marcherons pourtant du même pas,
Et la main dans la main, avec l’âme enfantine

De ceux qui s’aiment sans mélange, n’est-ce pas ? »

 

Verlaine

Rêver…Nadjet Taibouni°°°°°

Rêver...Nadjet Taibouni°°°°° dans POESIE 195778ddad3a4c

 

 

 

Rêver, c’est oublier la réalité
en se donnant un moment de liberté.
Rêver, c’est dire non à l’impossible
mais aussi atteindre ce qui est inaccessible.
Rêver, c’est s’inventer des roses
quand dans la vie il n’y a pas grand-chose.
Rêver, c’est se promener dans son jardin secret
aussi sereinement qu’un roitelet.
Rêver, c’est se créer un monde à soi
illuminé par un soleil de joie.
Rêver, c’est toucher la beauté
mais aussi émouvoir sa sensibilité.
Rêver, c’est broder un poème
avec la soie d’un je t’aime
sur le ciel de son cœur
pour le donner à toutes les douleurs.
Rêver, c’est savoir se mentir
et transfigurer la souffrance en plaisir.
Rêver, c’est pénétrer dans un autre univers
où l’on ne voit ni la tristesse ni l’enfer.

Nadjet Taibouni
Algérie

Déchirure°°°°°

Déchirure°°°°° dans POESIE 628660cassure

Comme l’arbre trop frêle
Déraciné par un orage d’été,
Mon être se courbe
Dans la nuit naissante…
Une musique tremble
Sous les crissements du violon
Qui demande « pardon »
D’avoir encore une fois
Fait voler en éclat
Ce rêve tapi au fond de moi…
Si le sommeil s’empare de mes pensées,
Que me restera-t-il à écrire
Pour crier ma peine?
Qui pourra encore trouver
Une réponse à ma douleur?
Si je croise une dernière fois
Le regard de l’enfant roi,
Je pourrais qui sait, partir
Sans un regret…
Le temps est assassin,
Je n’aime pas demain…
Le temps se fait chagrin,
Vite tendez-moi la main!
Oh, vous qui pensez que je m’affole
De tout cela je n’ai point honte
La mélodie qui me cajole,
Faut-il aussi que je l’affronte?
Un corps se couche trop fatigué
D’une lutte sans merci..
Le combat d’une vie prend fin
Quand le coeur devient malandrin..
La déchirure comme la rupture
Fait chavirer le mot orphelin
Qui ne trouve plus sa place
Et qui perd toute grâce..
Le violon poursuit son chant
Le jour accouche dans un cri puissant
D’une chanson qui berce mon tourment..

Et pointe à l’horizon l’espoir qui me surprend…

(Francine)

Si°°°°°

Si°°°°° dans POESIE 4078162fe06cb2

 

Si ma vie est déraison,

Je vous en demande “pardon”.

Si mon coeur est passion,

Je le crie à l’unisson.

Si mon chagrin ne se tait pas,

Vous ne pourrez rien pour moi.

Si la vue de mes larmes vous émeut,

Posez une rose blanche sur ma couche.

Exhaussez mon humble voeu

Celui qui fait sourire ma bouche.

Si ma détresse vous blesse,

Ne me dites pas sans cesse

De penser au bonheur

Qui me fait trop peur…

Si les moments de désespoir

Font de ma vie un purgatoire,

Dites moi qu’il n’est pas trop tard;

Qu’il me reste l’espoir.

Cette pureté sacrifiée,

Si souvent violée,

Que la lumière la rende désirable..

Et punisse le coupable…

Dans de vieux tiroirs,

Sont enfouis les souvenirs chagrins

Qui m’empêchent de tendre la main

Vers un coeur où le bonheur.

S’abandonne sans réfléchir….

Dites-moi des mots où la douceur

Est plus forte que le temps

Qui passe inlassablement.

Cette pureté de l’enfance

Trop souvent souillée

Trouvera sa puissance

Dans des rêves immaculés

Si mon coeur est trop lourd

Ne riez pas, ne jugez pas.

Je connais mon parcours.

Si ma vie est trop fade,

Chantez-moi une ballade,

Et je détruirai les barricades

Qui emprisonnent ma vie…

(Francine)

Le bonheur°°°°°°

Le bonheur°°°°°° dans POESIE 640932bonheur

Le bonheur, c’est voir briller votre coeur.

Y déposer délicatement le parfum d’une fleur.

C’est regarder une ride qui se dessine,

Et la trouver tout simplement “divine”.

C’est caresser les cheveux d’un enfant,

En lui parlant tout doucement.

C’est troubler les pétales de la rose,

En lui murmurant quelque chose.

Le bonheur, c’est donner plutôt que recevoir.

C’est vous dire que là-bas pointe l’espoir.

Et qu’il n’y a pas de hasard…

Le bonheur, c’est nous parler tous les soirs.

Espérer que le bonheur se dessine sur le monde,

Même quand la menace gronde.

Le bonheur c’est vous dire “Merci”

Quand vous passez ici…

C’est sourire plutôt que de pleurer.

Parler en termes simples et discrets.

C’est se dire que même sans en parler,

Nous partageons peu à peu nos secrets.

Le bonheur, c’est un geste tendre qui enlace,

Une parole qui réjouit,

Une route qui se trace,

Même quand tombe la nuit..

C’est cela le bonheur…. c’est cette vie

Qui chaque jour nous réunit…

Malgré tous nos soucis…

(Francine)

Le temps qui passe°°°°°

Le temps qui passe°°°°° dans POESIE 8976100c8c0fbc

 

 

Le temps nous a donné des ailes,

Et je vole vers ton bonheur…

Si le vent m’emporte,

A perdre haleine

Je veux toucher ton coeur…

Laisse ouverte ta porte..

Le temps nous a délivrés de la haine,

Tu viens vers ma douceur…

Apaise mes douleurs.

Si je meurs,

Que ce soit dans tes bras..

Garde la clé de mon être.

Ne laisse rien paraître..

Sèche tes larmes chagrin.

Rejoins encore mes mains.

Et dis-moi que demain n’est plus loin.

Sur un chemin de fleurs,

Nous cacherons les rêves

D’une jeunesse trop brève..

Dans la douce chaleur

Du printemps qui approche,

Nous tairons les remords

Qui en nous dorment encore.

Comme nous serons proches

Dans ce bel émoi

Qui de nous

S’emparera

Le temps qui passe

N’est plus une menace…

(Francine)

Le chemin°°°°°

Le chemin°°°°° dans POESIE 528180bls

 

Les larmes de la tristesse
Effleurent le bord de mon coeur…
Je me surprends à espérer
Fouler à nouveau le chemin secret
Que la vie m’a enlevé..

Là, s’enivrait mon être d’une douceur inconnue…

Ici, s’incruste le doute

Qui vient bouleverser le rêve discret

Que la nuit a invité tel un rôdeur,
Et placé malicieusement sur ma route
Bordée d’émotions et de peurs…
Qu’il soit banni ce moment
Où je livre malgré moi
La douleur de mes blessures…
L’espérance n’a rien à faire avec la joie
La patience n’est pas une vertu..
Les mots ont ce pouvoir
De ne pas aimer le désespoir..
Je les tairai sans m’émouvoir
Et cacherai ma peine d’un soir..
Si ce chemin se dessine sous mes yeux
J’irai y cacher mon tendre aveu….

(Francine)

123456...51

Messagerie

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Archives

Bonjour

mai 2017
L Ma Me J V S D
« mar    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Le petit prince

Le petit prince

Quand tu regarderas le ciel, la nuit, puisque j’habiterai dans l’une d’elles, puisque je rirai dans l’une d’elles, alors ce sera pour toi comme si riaient toutes les étoiles. Tu auras, toi, des étoiles qui savent rire...

Visiteurs

Il y a 5 visiteurs en ligne

Auteur

chamade1000

Et si on chantait ?

Protégeons les enfants

enfants

Nous pouvons nous mentir, mais jamais nous ne réussirons à mentir à un enfant.

André Pronovost

La beauté de la création

Ne nous lassons jamais de contempler la beauté de la nature..


BEST VIDEOS !! |
Tout et rien |
ToutsurTOUT |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blog de Pad
| La bande de axou
| estelle47