Page d'archive 3

Quelques règles de vie – Albert Einstein

Quelques règles de vie – Albert Einstein dans TEXTES A MEDITER 780564aime

 

Apprends à tendre les bras
pour accueillir et non pour enchaîner.
Aime sans t’appuyer sur l’autre,
mais accorde lui l’appui.
Aide quelqu’un à planter des fleurs
au lieu d’attendre qu’on t’offre un bouquet.
Rappelle-toi que chacun est unique
et a une valeur infinie.

Ne cultive jamais la vengeance:
elle engendre la haine.
Seul le pardon permet à l’homme d’évoluer.
Ne juge pas.
Prends les autres comme ils sont
et non pas comme tu voudrais qu’ils soient.
Tu ne pourras jamais progresser
si tu ne passes pas
par les portes de la tolérance.

Donne l’exemple
dans la vie de tous les jours,
ceci est plus riche et plus convaincant
que tous les discours.
Accroche-toi aux nuages quand ça va mal,
même les plus gris ont une bordure d’argent.

Rien de vraiment bon ne sort de l’ambition
ou du seul sens du devoir.
On obtient de bien meilleurs résultats
en inculquant aux enfants
la dévotion et l’amour des hommes
et des réalités objectives.

Albert Einstein

J’irai

 

J'irai  dans POESIE 5170737276416201cfbaf378db782bf52aa542

 

 

 J’irai défier le temps..
Au gré de mes tourments,
Me coucherai dans la chanson du vent..
J’irai cueillir les fruits
D’un amour interdit..
J’irai décrocher les rêves
Suspendus dans ces moments
Trop brefs qui nous ont séparés;
Quand les heures glisseront
Sur le fil de ma vie,
J’irai crier ma peine.
Dévoilerai mes envies,
Car même la femme qui prie
Tremble sous les mots cueillis
Au bord des lèvres de celui
Qui a sur un visage triste
Dessiné la musique de la vie..
J’irai supplier l’espoir
Pour que rien qu’un soir
Le ciel s’ouvre et déverse
Sur mon être la couleur de l’ivresse..
J’irai là où naissent les promesses
J’irai……

(Francine)

Les pervers narcissiques sont extrêmement toxiques °°°°°

Ce remarquable court-métrage pointe du doigt ces esprits médisants et parasites. Réalisé à la demande d’Alexandra Adriaenssens, directrice de la structure belge

« Égalité des chances » qui travaille sur l’égalité entre femmes et hommes, Fred et Marie dépeint de manière angoissante les dessous d’un foyer… en apparence heureux.

 

 

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Plus ou moins rapidement, au contact du pervers narcissique, un malaise s’installe pour sa victime, irrémédiablement suivi de dévalorisation et de culpabilisation.

La raison d’être du pervers narcissique est simple : se rendre valable en écrasant l’autre, dans un but pur et simple de se sentir supérieur. Il ne fait que manipuler, se pose en victime lorsque cela l’arrange, sa communication est toujours extrêmement floue, il ment et jalouse, change fréquemment d’opinions, menace, harcèle ou humilie…

D’ailleurs, après plus de vingt ans passés à étudier la question, Isabelle Nazare-Aga (auteure du livre Les manipulateurs sont parmi nous) est formelle : « les manipulateurs n’aiment personne ».

On estime que 2 à 3% de la population tient ce rôle de manipulateur.   

 

Les pervers narcissiques sont extrêmement toxiques °°°°° dans MES EMOTIONS MES REVOLTES 806133perversnarcissiquemanipulateur24768329

Sources Jules Savouré (Demotivateur)

 

 

Mais comment les reconnaître?

 

Le pervers narcissique est quelqu’un qui n’a ni culpabilité, ni remord, ni empathie. Il ne se soucie jamais des sentiments et de la souffrance de l’autre. Il est dans la certitude, il ne doute jamais. En fait, l’autre n’existe qu’en tant qu’objet. Il met sa victime sur un piédestal ou il la foule au pied, il la flatte ou la disqualifie, selon son bon vouloir. Il n’est jamais dans un mode veille. Son arme fatale ? La parole. Il parle haut et fort, il est charismatique et amuse le monde.
Mais il ne faut pas s’y méprendre : il n’y a pas de dialogue possible quand on est confronté à la perversion narcissique. Il change de sujet, il ne s’explique pas. En fait, le pervers narcissique a réponse à tout. C’est aussi un menteur, un égocentrique. Il est tout puissant et n’a pas de limite. Il est aussi en dehors du cadre et ne supporte pas la frustration. Le pervers attribue toujours la faute à l’autre. Il ne supporte pas la critique et encore moins le dialogue. Il est dans le monologue le plus total. Le pervers narcissique est d’ailleurs bien souvent un excellent conférencier. Son instrument majeur est le langage. Il le manie avec un grand art, pour flatter puis critiquer, blâmer, mépriser et humilier. C’est une personne charmeuse, flatteuse mais aussi culpabilisante, agressive, castratrice, rigide, excessive et sans limite. Comme le disait Paul Claude Racamier, un célèbre psychiatre, « la relation à l’autre est endommagée. L’instrument majeur, le terrain de prédilection de la perversion narcissique, c’est la parole

Sources : http://www.magicmaman.com/

267766PERVERS dans MES EMOTIONS MES REVOLTES

L’amour des bêtes..Emile Zola°°°°°

L'amour des bêtes..Emile Zola°°°°° dans LES EMOTIONS 820354chienseulroute

Pourquoi la rencontre d’un chien perdu, dans une de nos rues tumultueuses, me donne-t-elle une secousse au coeur ?

 

 

Pourquoi la vue de cette bête, allant et venant, flairant le monde, effarée, visiblement désespérée de ne pas retrouver son maître, me cause-t-elle une pitié si pleine d’angoisse, qu’une telle rencontre me gâte absolument une promenade ?

 

 

Pourquoi, jusqu’au soir, jusqu’au lendemain, le souvenir de ce chien perdu me hante-t-il d’une sorte de désespérance, me revient-il sans cesse en un élancement de fraternelle compassion, dans le souci de savoir ce qu’il fait, où il est, si on l’a recueilli, s’il mange, s’il n’est pas à grelotter au coin de quelque borne ?

 

 

Pourquoi ai-je ainsi, au fond de ma mémoire, de grandes tristesses qui s’y réveillent parfois, des chiens sans maîtres, rencontrés il y a dix ans, il y a vingt ans, et qui sont restés en moi comme la souffrance même du pauvre être qui ne peut parler et que son travail, dans nos villes, ne peut nourrir?

 

 

Pourquoi la souffrance d’une bête me bouleverse-t-elle ainsi? Pourquoi ne puis-je supporter l’idée qu’une bête souffre, au point de me relever la nuit, l’hiver, pour m’assurer que mon chat a bien sa tasse d’eau ? Pourquoi toutes les bêtes de la création sont-elles mes petites parentes, pourquoi leur idée seule m’emplit-elle de miséricorde, de tolérance et de tendresse?

 

 

Pourquoi les bêtes sont-elles toutes de ma famille, comme les hommes, autant que les hommes ?

 

 

Emile Zola 

 

 

J’ai aimé ce texte car c’est également ce que je ressens à la vue d’un chien perdu

Je ne peux rester là sans réagir, sans essayer de trouver son maître et si je n’y arrive pas, je me sens tellement coupable  mais coupable de quoi?   Je ne puis le dire *****

 

Non au racisme°°°°°

Image de prévisualisation YouTube

Une étude du psychologue Kenneth Clark menée dans les années 50 visait à mesurer l’impact que le racisme (très présent à l’époque) avait sur l’image que des enfants noirs avait d’eux-même.   Pour celà ils devaient choisir entre une poupée noire ou blanche en fonction de critères tels que la beauté ou la gentillesse.  Les résultats étaient accablants, mais compréhensible avec la forte ségrégation raciale de l’époque .

 Et à notre époque qu’en est-il? 

Non au racisme°°°°° dans MES EMOTIONS MES REVOLTES 685717racisme

A la rentrée des classes, regarde tous les élèves et remarque qu’ils sont tous différents, que cette diversité est une belle chose. C’est une chance pour l’humanité. Ces élèves viennent d’horizons divers, ils sont capables de t‘apporter des choses que tu n’as pas, comme toi tu peux leur apporter quelque chose qu’ils ne connaissent pas. Le mélange est un enrichissement mutuel.

Sache enfin que chaque visage est un miracle. Il est unique. Tu ne rencontreras jamais deux visages absolument identiques. Qu‘importe la beauté ou la laideur ! Chaque visage est le symbole de la vie. Toute vie mérite le respect.♥   ♥   ♥  

 

(Tahar Ben Jelloun, Le Racisme expliqué à ma fille)

988729racisme dans MES EMOTIONS MES REVOLTES

Le racisme est bien l’infirmité la plus répugnante parmi les diverses laideurs de l’humanité.

Claire Martin

274188blancnoirmains
543986racisme

The present°°°°°

http://www.dailymotion.com/video/x3psfko

 

 

Réalisé par Jacob Frey, un élève de l’Institut d’animation de l’École de cinéma de Bade-Wurtemberg, à Ludwigsbourg, en Allemagne, le court-métrage « The Present » a touché la plupart des 180 festivals dans lesquels il a été présenté, en récoltant plus de 50 récompenses.

 Inspiré d’une bande dessinée du Brésilien Fabio Coala, ce projet de fin d’étude émouvant raconte l’histoire d’un jeune garçon tout à fait normal : il passe trop de temps enfermé chez lui à jouer à sa console. Une passion qui le rend agressif et solitaire Mais son quotidien va être bouleversé par un adorable chiot offert par sa mère.

Une histoire simple et émouvante.
 
The present°°°°° dans MES COUPS DE COEUR 425016present

Oser°°°°°

 

 

Oser°°°°° dans POESIE 1304071042807015931751542379005326447422926662905n

 

 

Parcourir le chemin
Qui mène vers demain,
Et oser tendre les mains
Vers d’autres destins…
Frémir encore un peu
Quand passe ton souvenir,
Sourire et puis rire
Quand ta voix me déchire…
Refermer le tiroir
Oû s’entassent les regrets,
Et oser encore croire
En la vie, en l’espoir…
Quand un mot de tes lèvres
Revient me caresser,
Pleurer et puis gémir.
Et oser te bannir..
Ouvrir enfin les yeux
Fixés vers d’autres cieux;
Après cet adieu,
Formuler mille voeux..
Et oser te l’écrire;
Car parler c’est mourir;
Les mots sur du papier
C’est tellement plus facile et
Beaucoup moins fragile…
Quand le corps est fatigué,
 Laisser glisser
Les larmes de soupir,
Et refermer le livre de ta vie…

Si mon coeur se rappelle  

Cet amour fusionnel,

Oser le briser

Et  rompre les liens

Qui n’unissent plus rien

(Francine)

 

 

Ils sont toujours vivants ..Extrait du livre « Au nom de tous les miens » de Martin Gray

Martin Gray a subi les épreuves les plus atroces. Trois fois la mort a frappé à ses côtés les êtres qui lui étaient chers, le laissant seul survivant : sa mère et ses frères tués dans la chambre à gaz du camp de Treblinka, son père abattu sous ses yeux à la tête des insurgés du ghetto de Varsovie. Le 3 octobre 1970, sa femme Dina et ses quatre enfants mouraient dans l’incendie de forêt du Tanneron.

 

 

Martin Gray a voulu qu’un livre rende hommage à la mémoire de ceux qu’il a perdus, à la mémoire aussi de tous ceux qui ont disparu comme les siens. Son récit est l’un des plus bouleversants qui se puissent lire.

 

Ils sont toujours vivants ..Extrait du livre

Je n’ai qu’une certitude :
Ceux que j’ai aimés, ma famille, mes camarades, mes enfants,
Demeurent vivants en moi.
Ils guident encore mes pas.
Leur être fidèle, ce n’est pas s’enfermer dans la douleur.
Il faut continuer de creuser le sillon : droit et profond.
Comme ils l’auraient fait eux-mêmes.
Comme on l’aurait fait avec eux, pour eux.
Etre fidèle à ceux qui sont morts,
C’est vivre comme ils l’auraient vécu, c’est les faire vivre en nous .
C’est transmettre leur visage, leur voix, leur message aux autres.
Ainsi, la vie des disparus germe sans fin.
Je ne sais pas si je dois me dire croyant.
Je ne puis dire : je crois en Dieu.
Je ne puis dire non plus : je crois…
Ce que je sais seulement,
C’est que la mort ne détruit pas l’amour que l’on portait à ceux qui ne sont plus.
Je le sais, parce que tous les jours je vis avec les miens…
Ce que je sais aussi, c’est que la vie doit avoir un sens.
Ce que je sais encore, c’est que l’amour est la clé de l’existence.
Ce que je sais enfin, c’est que l’amour, le bien, la fidélité, l’espoir
triomphent finalement toujours du mal, de la mort et de la barbarie.
Tout cela, je le sais, je le crois…
Dieu est-il au creux de ces certitudes ?
Je ne sais pas ; je cherche.

L’histoire poignante de Francine Christophe, née le 18 août 1933°°°°°

Francine Christophe est née le 18 août 1933 , l’année où Hitler prend le pouvoir. Francine est juive. À cette époque, elle portait donc une étoile jaune, signe qu’imposaient les nazis aux juifs pour les distinguer.

 

 

À 8 ans, Francine est emmenée dans les camps de concentration de Bergen-Belsen avec sa mère. Tout ce dont elles avaient le droit, c’était d’emmener un sac avec quelques effets personnels. La maman de Francine choisit d’apporter des petits morceaux de chocolat , promettant à Francine de lui donner le jour où celle-ci serait vraiment totalement affamée, presque à terre.

 

Plus tard, toujours à Bergen-Belsen, une autre mère attendait un enfant. La mère de Francine de demander à sa fille : « tu te souviens que j’ai gardé un morceau de chocolat ? Si tu te sens bien, je le donnerais plutôt à Hélène, sans quoi elle risquerait de mourir.« 

 

Voici quelques années, des décennies après la libération, Francine désormais octogénaire a organisé une conférence sur le thème : « Et s’il y avait eu des psychiatres en 1945 à notre retour des camps ? ». Durant cette conférence, Francine va faire une « rencontre » unique   .  

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Article rédigé par  

MORGAN LECOUFLET

Une maman transforme les dessins de sa fille en réelles oeuvres d’art°°°°°

Ruth Oosterman est une artiste peintre et a une petite fille de deux ans.

Aujourd’hui elle a carrément décidé de collaborer avec sa fille pour ses peintures.

 

Mais comment collabore-t-elle avec une enfant de deux ans ?

 

 

Sa fille commence par dessiner ce dont elle a envie et sa mère finit par ajouter de la peinture pour donner un sens au dessin de sa fille.

Ses peintures sont vraiment jolies et quand on sait qu’elle sont faites en duo avec sa fille elles deviennent magnifiques !

 

 

Une maman transforme les dessins de sa fille en réelles oeuvres d'art°°°°° dans REMARQUE 404315images1

253033images2 dans REMARQUE

500227images3

370993images4

221726images5

686284images6

346996images7

798271images8

506847images9

117296images10

286059images11

12345...531

Messagerie

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

Archives

Bonjour

décembre 2017
L Ma Me J V S D
« mar    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Le petit prince

Le petit prince

Quand tu regarderas le ciel, la nuit, puisque j’habiterai dans l’une d’elles, puisque je rirai dans l’une d’elles, alors ce sera pour toi comme si riaient toutes les étoiles. Tu auras, toi, des étoiles qui savent rire...

Visiteurs

Il y a 3 visiteurs en ligne

Auteur

chamade1000

Et si on chantait ?

Protégeons les enfants

enfants

Nous pouvons nous mentir, mais jamais nous ne réussirons à mentir à un enfant.

André Pronovost

La beauté de la création

Ne nous lassons jamais de contempler la beauté de la nature..


BEST VIDEOS !! |
Tout et rien |
ToutsurTOUT |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blog de Pad
| La bande de axou
| estelle47